Accueil - Livres - BibliographieActualité - Événements - Entretiens - Distribution - Contacts - /FaceBook

   

Le Bug de l'an 2000 ou la première problématique du troisième millénaire.

 

 


6 septembre 1998 à 7h55, le doyen du village convoqué à l'école

Dans la paisible commune algérienne de Taourit Amokrane, vivait heureux un grand-papa de 106 ans. C'est alors que le vilain bogue du millénaire vint semer la zizanie dans sa vie.

Le centenaire étant né en 1892, l'ordinateur n'a ainsi retenu que "92" donnant à penser que la personne concernée était née en 1992 et avait donc 6 ans, l'âge d'aller - enfin - à l'école.

Voilà bien l'exemple que le bogue de l'an 2000 est infiltré dans toutes les couches de la société et qu'il peut concerner chacun d'entre nous. Ce type de mésaventure pourrait bien se reproduire à maintes reprises et de plus en plus souvent.

 

 


 

          

Y2K, ou la première problématique du prochain millénaire qu’il faut régler impérativement avant le 01/01/2000.  Bien que très facile à comprendre, le problème du passage à l’an 2000 peut s’avérer extrêmement dangereux pour ceux qui le sous-estiment ou ceux qui ne le prennent pas en charge sérieusement.

 Il faut bien se dire qu’il n'existe pas de solution miracle, ni de solution clef en main au problème.  C’est aussi le seul projet à l’échelle planétaire où la date limite ne peut en aucun cas être reculée.  Et il ne nous restera  que 365 jours au 31 décembre 1998.  Il est grand temps de se pencher sur ce problème sur le plan national, tous secteurs confondus, car bientôt (seulement quelques mois) il sera trop tard. La plupart des pays voisins ont pris des mesures au niveau gouvernemental (décret, budget alloué etc. …).

 

 

Historique et genèse du problème

 

L’informatique est née avec l’apparition des premiers ordinateurs à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. La première mission de l’informatique a été tout d’abord de pallier aux insuffisances humaines en matière de calcul numérique.

Très rapidement, lorsqu’on a compris que son domaine d’application peut s’étendre bien au-delà du simple calcul numérique, l’informatique s’oriente vers de nouvelles directions. Les ordinateurs ont été conçus depuis, pour le traitement de l’information en général. Les premiers langages de programmation adaptés aux problèmes de gestion, comme le langage COBOL, font leur apparition.

A partir des années 1960, les langages et les logiciels se multiplient, ainsi que les programmes assurant la gestion interne de la machine, toujours plus complexe.

Durant les années 1970, la micro-Informatique révolutionne le domaine des traitements informatiques en permettant à des non initiés l’utilisation de l’outil informatique.

 Depuis,  les constructeurs  intègrent la date ou l’heure dans leur système, et adoptent le mode de gestion de la date à six chiffres où la majorité des systèmes informatiques utilisent deux caractères pour identifier l'année.

 Les systèmes développés dans les années 70 et 80, reposent sur des programmes qui ont été conçus pour être le plus court possible car le temps machine coûte très cher. Le temps économisé pour ne programmer que 2 chiffres au lieu de 4 (par exemple 98 plutôt que 1998) est primordial.

À l'échelle planétaire, des centaines de milliards de dollars ont ainsi été économisés. Personne ne pouvait croire à cette époque, que ces mêmes systèmes seront encore utilisés à l'aube de l'an 2000.

....

 

 

 

 

Djamel Mati (c) 2016